Page en cours de chargement

Nos archives
+ Archives
+ Les classes 05 - 06
+ Les classes 06 - 07
+ Les classes 07 - 08
+ Les classes 08 - 09
+ Les classes 09 - 10
+ Les classes 10 - 11
+ Les classes 11 - 12
+ Les classes 12 - 13
+ Les classes 13 - 14
+ Les classes 14 - 15 ***
+ Temps Forts 05 - 06
+ Temps Forts 06 - 07
+ Temps Forts 07 - 08
+ Temps Forts 08 - 09
+ Temps Forts 09 - 10
+ Temps Forts 10 - 11
+ Temps Forts 11 - 12
+ Temps Forts 12 - 13
+ Temps Forts 13 - 14
+ Temps Forts 14 - 15 ***
Recherche




02 Histoire policière

Ecrivains en herbe

Après la lecture des "doigts rouges",

on s'est mis dans la peau d'un écrivain et nous avons écrit notre roman policier.

---------------------------------------------------------------------------

Cliquez sur la couverture ci-dessous pour découvrir le livre

( ou découvrez le plus bas... )

lecolis.jpg

---------------------------------------------------------------------------

Le colis

EPISODE 1 : La fiole cassée

          Par un bel après-midi de printemps, au Lavandou, les oiseaux chantaient sur les branches des arbres fleuris.

Ricky Miller, 9 ans, et sa sœur Sophie, 17 ans, attendaient leur tour à la pharmacie du village. Ils venaient chercher un médicament pour Georges leur frère aîné qui était souffrant.

Pendant que la pharmacienne, Madame Médoc, servait les clients, la porte claqua. Madame Potin, la voisine des Miller, et son mari Monsieur Buisson, le vieux jardinier du Lavandou, rentrèrent en se disputant.

« Ces deux-là, dit Madame Médoc, toujours en train de râler... De quoi avez-vous besoin ? demanda-t-elle à Sophie.

- Pourriez-vous me donner les médicaments inscrits sur cette ordonnance ?

- Bien-sûr. »

Pendant que la pharmacienne préparait les médicaments, le facteur, Monsieur Courrier, entra dans la pharmacie avec un gros colis. Il avait l'air très pressé.

« Bonjour Madame Médoc, Je vous dépose votre courrier sur le comptoir.

- Merci Monsieur Courrier. »

Mais à peine avait-elle prononcé ces mots que Monsieur Courrier rougit et partit à toute vitesse.

La pharmacienne remarqua parmi le tas de courrier, un paquet différents des autres. « Il est étrange ce colis, pensa-t-elle, il n'est pas comme les autres colis de médicaments... »

Madame Médoc décida d'ouvrir immédiatement le paquet. Ricky était encore au comptoir et en profita pour regarder dedans. Il y avait trois petites fioles remplies de poudres et de liquides de différentes couleurs. Une fiole était cassée. Madame Médoc trouva un message à l'intérieur :

        

colis.jpg

message.jpg

« Je ne comprends pas ce qui est écrit, déclara Madame Médoc. Le message est recouvert en partie par des taches bizarres...»

Madame Potin, toujours très curieuse, s'était approchée et voulut lire à son tour.

« C'est écrit... POISON D'ASIE !!! , s'écria-t-elle, quelqu'un veut vous empoisonner Madame Médoc !! »

EPISODE 2 : Le coup de fil 

              Quand Ricky sortit de la pharmacie, il aperçut Monsieur Courrier à côté de sa voiture de la poste, qui marchait en rond, l'air nerveux. Il était au téléphone. Ricky s'approcha discrètement et entendit une partie de ce que disait Monsieur Courrier:

« ...Oui, je l'ai déposé à Madame Médoc, mission accomplie... je reviendrais demain pour voir s'il a fait son effet. »

Ricky repensa à l'air pressé et gêné du facteur en déposant le colis dans la pharmacie. Il devait sûrement être au courant du poison contenu dans le colis ! Mais pourquoi Monsieur Courrier voulait-il empoisonner Madame Médoc ? Et à qui parlait-il au téléphone ?

Ricky rejoignit sa sœur qui lui demandait de se dépêcher. Mais son cerveau tournait à toute vitesse. C'était décidé, il devait en avoir le cœur net, trouver des preuves et prévenir Madame Médoc des agissements de Monsieur Courrier.

tel.jpg

 

EPISODE 3 : L'atelier vide

                Ricky passa une partie de la nuit à réfléchir à un plan. Il avait finalement décidé de retourner à la pharmacie pour poser des questions à Madame Médoc.

Le matin, en prenant son petit déjeuner, il entendit des éclats de voix venir de chez la voisine, Madame Potin.

« C'est encore Madame Potin et Monsieur Buisson qui se disputent, lui dit Sophie qui mangeait sa tartine. Ils n'arrêtent pas en ce moment. »

Ricky colla son oreille au mur et entendit un bout de leur conversation :

« ... envoyé ... colis... pharmacie ! » criait Monsieur Buisson.

Ricky pensa tout de suite au colis que Madame Médoc avait reçu la veille.

              Ricky se souvint de la fois où Monsieur Buisson lui avait fait visiter son atelier. Il y avait plein de bouteilles et de boîte remplies de poudres dangereuses. « Attention Ricky, lui avait dit le jardinier, ne touche pas ces produits, c'est du poison ! » ...

Alors, il sortit dans le jardin et passa dans celui de ses voisins par un trou dans la clôture. Il arriva devant l'atelier de Monsieur Buisson et là, il se figea : tous les produits avaient disparu, l'atelier était complètement vide !

atelier.jpg 

EPISODE 4 : Au café 

                En rentrant chez lui, Ricky repensait au coup de fil suspect de Monsieur Courrier devant la pharmacie, aux disputes entre Madame Potin et Monsieur Buisson ainsi qu'aux produits disparus de l'atelier du jardinier.

Il décida d'aller voir Madame Médoc l'après-midi même.

             Vers 16 heures, alors qu'il descendait la grande rue qui mène à la pharmacie, Ricky aperçut un petit groupe de personnes en train de discuter à la terrasse d'un café. En s'approchant un peu plus, il reconnut Madame Potin et Monsieur Buisson ainsi que Monsieur Courrier.

« Voilà qui est étrange ! se dit le garçon. Qu'est-ce qu'ils peuvent bien se dire ? »

Ricky s'installa à la table juste derrière eux et commanda une limonade.

« Oui, disait Madame Potin, Madame Médoc n'est plus comme avant.

- Je suis d'accord avec vous, rajouta Monsieur Courrier.

- Mais j'ai ma petite idée pour que ça change... » déclara Monsieur Buisson.

A ce moment-là, le serveur fit tomber une cuillère aux pieds de Ricky et les trois compagnons se retournèrent vers le garçon et le fixèrent.

« Tiens, bonjour Ricky, dit Madame Potin avec des gros yeux, que fais-tu là tout seul ?

- Heu... j'attends ma sœur Sophie... Mais je crois qu'elle a oublié notre rendez-vous. Je vais rentrer à la maison . Au revoir ! » dit Ricky en se sauvant bien vite.

aucafe.jpg

EPISODE 5 : Révélations 

                       En courant vers la pharmacie, les idées se bousculaient dans la tête de Ricky. En entrant, il tomba nez à nez avec Pluto, le gendarme le plus connu du Lavandou.

« Vous venez pour le colis qu'a reçu Madame Médoc hier ? demanda le garçon tout essoufflé. Moi, je sais qui a voulu l'empoisonner !! »

La pharmacienne et le gendarme regardèrent Ricky, surpris.

« C'est un complot organisé par Madame Potin, Monsieur Buisson et Monsieur Courrier, continua le garçon. Madame Potin a rempli les fioles avec les produits de jardinage de Monsieur Buisson. Et Monsieur Courrier a livré le colis directement !

- Tu parles du colis que j'ai reçu hier avec le message en partie effacé ? demanda la pharmacienne. J'ai reçu un coup de téléphone de mon frère ce matin. Il revenait d'un voyage au Maroc et a voulu le faire une farce en remplissant des fioles de médicaments avec des épices et des huiles trouvées sur les marchés marocains. »

- Mais sur le message, il y avait écrit POISON D'ASIE ! s'exclama Ricky

- Comme les lettres étaient en partie cachées, Madame Potin n'a pas bien lu. C'était écrit POISSON D'AVRIL ! »

Ricky regarda la date affichée sur l'écran lumineux derrière le comptoir : 2 avril...

« Mais alors pourquoi Monsieur Courrier était tout rouge et avait l'air pressé en apportant le colis ? demanda alors Ricky.

- En même temps que le gros colis, dit Madame Médoc d'un air gêné, Monsieur Courrier m'a déposé un petit paquet. C'était une bague de fiançailles qu'il n'osait pas m'offrir... Madame Potin lui avait conseillé de me la donner dans la pharmacie devant les clients. Elle lui avait dit que ça serait une demande en mariage romantique ! D'ailleurs, elle était venue exprès avec Monsieur Buisson pour y assister. Ils se disputaient parce que Madame Potin avait peur d'arriver en retard à cause de son mari.

- Mais, j'ai aussi entendu Madame Potin et Monsieur Buisson se disputer chez eux à propos du colis, répliqua Ricky.

- Ca devait être à propos du colis que Madame Potin m'a fait livré ce matin, continua Madame Médoc. Elle a vidé l'atelier de jardinage de son mari et m'a tout donné car je connais des gens que ça intéresse. Elle disait que c'était trop dangereux d'avoir ça dans son jardin où viennent jouer ses petits enfants. Mais je crois que Monsieur Buisson n'était pas tout à fait d'accord...

- Mais alors pourquoi êtes-vous là Monsieur le gendarme ? demanda Ricky à Pluto.

- Je suis juste venu acheter un médicament pour ma fille.

- Ah bon... Alors je suis content de savoir que personne ne vous veut du mal, Madame Médoc ! A bientôt !

- Au revoir Ricky ! » dit la pharmacienne.

pharmacie.jpg

Le gendarme sortit en même temps que le garçon.

« En fait, j'essayais de questionner Madame Médoc, dit-il à Ricky, car on cherche quelque chose à lui offrir pour son anniversaire avec Madame Potin, Monsieur Buisson et Monsieur Courrier. Ils m'attendent à la terrasse du café. J'espère qu'il auront trouvé une idée de cadeau !

- Oui, je crois ! dit Ricky en s'éloignant avec un petit sourire. Au revoir ! »

Ricky repartit chez lui, rassuré de savoir que ses voisins n'étaient pas des assassins !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


Date de création : 16/01/2012 @ 17:34
Dernière modification : 19/07/2012 @ 18:44
Catégorie :
Page lue 865 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

^ Haut ^

Le site web de l'école Antoine de Saint-Exupéry MOUVAUX
  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.33 seconde